Uncategorized

Médecine de bien-être : quel remboursement offrent les mutuelles ?

De nombreuses personnes aujourd’hui, pour retrouver vitalité et santé font de plus en plus en plus recours à la médecine de bien-être encore appelée médecine douce. Cependant, contrairement aux soins de santé médicaux ordinaires, les soins ayant très à la médecine de bien-être ne sont pas toujours remboursés par les différentes couvertures sociales. Toutefois, certaines structures proposent de rembourser une partie des soins concernant certaines spécialités de la médecine alternative.

La médecine de bien-être, qu’est-ce que c’est ?

Les médecines de bien-être connues également sous le nom de médecines douces ou médecines alternatives regroupent près d’une centaine de pratiques. Chacune de ces pratiques fonctionne en utilisant une philosophie et des méthodes propres à elle. Ce qu’elles ont toutes en commun c’est le fait qu’aucune d’elles n’a recours à aucun médicament ni à aucune molécule chimique. Au nombre des médecines douces les plus reconnues figurent :

  • L’acupuncture ;
  • L’ostéopathie ;
  • L’homéopathie ;
  • La sophrologie ;
  • L’aromathérapie ;
  • La nutrithérapie ;
  • La naturopathie ;
  • L’oligothérapie ;
  • La phytothérapie ;
  • L’hypnose, etc.

La médecine douce attirant donc de plus en plus de monde, de nombreux pratiquants de ce type de traitement tels que Nicolas Aubineau se sont installés ces dernières années en France. Il est à noter que ces pratiquants ne sont pas toujours qualifiés pour soigner des maladies assez graves comme le cancer. Toutefois, ils arrivent à traiter efficacement des maux tels que le stress, la dépression, le surpoids et l’obésité. Vous pouvez également y trouver des solutions à vos problèmes d’articulation et à vos troubles musculo-squelettiques.

La mutuelle santé rembourse-t-elle la médecine douce 

Les mutuelles santé couvrent généralement les soins de santé classiques tels que l’hospitalisation, les soins courants, les soins dentaires ou optiques. En ce qui concerne la médecine douce, de plus en plus de mutuelles incluent certaines spécialités de la médecine douce. Certaines de ces mutuelles sont même spécialisées dans la médecine douce. De ce fait, pour trouver la meilleure mutuelle offrant le meilleur taux de remboursement pour ce type de traitement, il sera important de faire de nombreuses recherches en amont sur diverses mutuelles.

Toutefois, avec une mutuelle classique, pour bénéficier des services de médecine douce, il vous faudra souscrire à des offres spéciales, de classe supérieure incluant les pratiques qui vous intéressent. Vous pouvez également, si vous le voulez, décider de souscrire un forfait assez faible pour ce qui concerne les soins habituels (dentaires, optiques, hospitalisations, etc.) et renforcer votre couverture pour les médecines douces.

Généralement, les mutuelles santé interviennent de deux façons en ce qui concerne la médecine alternative. En premier lieu, ils pourront prendre en charge le dépassement honoraire de certaines spécialités de médecine douce prise en charge par la sécurité sociale. Ensuite, ils pourront prendre en charge une partie de vos frais pour les spécialités qui ne sont aucunement couverts par la sécurité sociale.

Comment bien choisir sa mutuelle ?

Avant de choisir une mutuelle santé, vous devez tenir compte d’un certain nombre de choses. Une séance en médecine douce quelle que soit la discipline peut coûter en moyenne entre 50 et 100 euros. De plus, s’il s’agit d’une première séance, le coût peut être encore plus onéreux et généralement, il faut plusieurs séances pour obtenir un résultat satisfaisant.

Tout cela peut revenir assez cher et c’est la raison pour laquelle il est important de se tourner vers la mutuelle offrant le meilleur taux de remboursement.

Demander plusieurs devis

Aujourd’hui, de nombreuses mutuelles intègrent la médecine douce dans leurs différents forfaits. Il est donc important de choisir la mutuelle qui vous arrangera le plus. Le meilleur moyen de procéder est avant tout de demander plusieurs devis à plusieurs mutuelles à la fois. Cela vous permettra d’effectuer vous-même des comparaisons en tenant compte des différentes possibilités de remboursement qu’elles proposent. Il faut absolument que les pratiques de médecine de bien-être qui vous intéressent vraiment figurent dans leurs services. Sinon, vous aurez signé un contrat inutilement.

Avoir recours à un comparateur de mutuelle

Il n’est pas toujours facile d’opérer soi-même une comparaison de mutuelle. Pour vous simplifier la tâche, vous pouvez tout simplement avoir recours à ce comparateur de mutuelles. Grâce à ce dernier, vous pourrez facilement obtenir une sélection des mutuelles pouvant vous intéresser. Pour cela, il suffira de fournir toutes les informations relatives à vos préférences.

Vous pourrez plus aisément donc comparer chacune de leurs offres. Toutefois, il ne faudra pas seulement vous contenter de consulter leur offre en médecine douce. Vous devez également tenir compte des autres couvertures sanitaires. En effet, vous aurez toujours besoin du dentiste ou de l’ophtalmologue. De plus, les maladies ne préviennent généralement pas.

Une fois que vous aurez trouvé la mutuelle qui correspond parfaitement à vos besoins, vous pourrez y souscrire librement.

Combien peut coûter une mutuelle médecine douce ?         

La majorité des mutuelles intègrent certes un forfait pour médecine douce, mais c’est souvent dans leur deuxième, troisième ou quatrième formule. Il s’agit souvent de forfaits haut de gamme. Cela peut donc vous amener à débourser chaque année une somme plus ou moins importante. Cependant, il est tout à fait possible de tomber sur une mutuelle offrant un forfait en médecine en douce dès la première formule.

Malgré tout, il est assez difficile de donner un coût réel pour une couverture en médecine douce. Cela dépend généralement de la mutuelle et du type de formule que vous aurez choisie. De plus, votre profil et le nombre de personnes couvertes peuvent également jouer sur le prix de la couverture.

Pour être sûr que votre mutuelle vous profite vraiment, vous pouvez essayer de voir sur un an ce que vous dépensez pour l’assurance et voir l’ensemble des soins couverts.

Comment abaisser le coût de sa mutuelle ?

Si vous désirez abaisser le coût de votre mutuelle, vous pouvez de temps à autre essayer de faire des comparaisons des différentes offres disponibles sur le marché. Ainsi, vous pourrez changer d’offre immédiatement dès que vous trouvez une autre qui vous avantage beaucoup plus.

De plus, si dans votre offre, certaines garanties ne vous profitent pas du tout, il suffit de les annuler. Cela vous fera faire des économies.

Comment fonctionne le remboursement des médecines douces ?

Les mutuelles ne prennent pas en charge tous vos frais de médecine douce, mais seulement une partie. Cette prise en charge varie généralement en fonction de l’offre à laquelle vous souscrivez. De plus, le remboursement de la médecine douce ne s’exprime pas généralement en pourcentage. Le taux de remboursement ici, constitue le plus souvent un forfait en euros qui vous permet de couvrir partiellement vos soins.

Dans un premier cas, la mutuelle peut vous donner un forfait annuel afin de couvrir vos frais annuels. Ce peut être 300 ou 400 euros en fonction de la mutuelle et de l’offre choisie. Dans un second cas, ce forfait peut être limité à un certain nombre de séances annuelles et pour un coût donné. Les offres de ce type peuvent être de 50 euros à raison de quatre séances par an.

En général, ce forfait tourne autour de 150 à 400 euros en fonction des structures. De ce fait, si vous faites plus de séances que ne vous accorde votre mutuelle, le reste des frais sera à votre propre charge.

De plus, toutes les médecines douces ne sont pas incluses dans toutes les offres. Il faudra donc réellement tenir compte de ce critère avant la signature de n’importe quel contrat.

La sécurité sociale et l’assurance maladie, remboursent-elles les séances de médecine douce ?

La sécurité sociale ou l’assurance maladie ne tiennent généralement pas compte des frais en médecine douce. Elles ne les remboursent donc pas, car elles ne sont aucunement convaincues de leur efficacité.

Toutefois, certaines médecines de bien-être sont reconnues par la sécurité sociale. Il s’agit notamment de l’acuponcture, de l’homéopathie et de l’ostéopathie.

L’importance de la prescription médicale

Toutefois, pour que la sécurité sociale vous rembourse une partie de ce que vous avez dépensé pour les séances en rapport avec ces disciplines, il faudrait que ces soins vous aient été prescrits par un médecin conventionné.

Par exemple, dans le cas d’un massage, il est possible de vous faire rembourser si vous vous êtes rendus dans le cabinet d’un kinésithérapeute reconnu par la sécurité. Si votre séance a eu lieu dans un simple salon de massage, cela n’est absolument pas possible.

Le spécialiste doit donc nécessairement être conventionné si vous désirez être partiellement couvert par la sécurité sociale.

Vous pouvez également obtenir un remboursement d’environ 30 % si vous avez eu à acheter des médicaments homéopathiques.

Si vous êtes un adepte de la médecine de bien-être, vous devez donc vous préparer à assumer vous-même une grande partie de vos frais. En effet bien que certaines mutuelles offrent généralement la possibilité d’obtenir un remboursement pour certaines pratiques de médecine douce, leur participation reste tout de même assez faible. Mais comme le disait, Henri-Frédéric Amie « Santé, premier des biens après la paix du cœur ». Si la médecine du bien-être représente la meilleure alternative pour retrouver votre santé autant physique que mentale, le mieux serait d’y avoir recours.

Henry

Habitant de Villefort et papa d'un petit garçon, je suis heureux de vous présenter ma ville à travers mes articles !

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close